Tour de France du télétravail


Tour de France du télétravail - logoFace aux évolutions des formes d’organisation du travail et des espaces de travail, de nombreuses questions se posent : Comment gérer la mobilité croissante des employés ? Quels impacts en matière d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? Quels outils pour organiser le télétravail ? Quelles solutions pour travailler entre le bureau et le domicile ? Quel rôle pour les collectivités dans l’émergence de nouveaux espaces de travail ? Quels sont ou seront leurs modèles économiques ? Quels services et usages peut-on imaginer dans ces lieux ?

S’appuyant sur leurs expertises dans ces domaines, LBMG WorklabsNeo-nomade, OpenScop et Zevillage organisent le premier Tour de France du Télétravail du 25 octobre au 18 décembre 2012. Sa vocation principale ? Apporter un éclairage local et national sur les nouvelles façons de travailler.

Ils ont arpenté, du 30 octobre au 18 décembre 2012, les quatre coins de la France des tiers-lieux, à la rencontre des télétravailleurs et des entreprises qui l’expérimentent, ou le souhaiterait, avec comme objectif premier l’évangélisation et la mutualisation des retours d’expérience. LBMG-WorklabsNéonomade, Openscop et ZeVillage, main dans la main, en réunissant plus de 50 partenaires publics et privés et 250 entreprises rencontrées sur le terrain, sont désormais aptes à faire le point sur la situation du télétravail et des tiers-lieux en France et à le partager.

L’équipe d’Openscop, installée dans un espace de coworking, baigne dans l’agilité, le télétravail et le coworking depuis longtemps déjà, et a fait de l’accompagnement à la mise en place de telles politiques un de ses axes de développement; il était donc important de constater sur le terrain le décalage avec le reste de la population, afin de proposer une analyse plus éclairée de la situation nationale et des possibilités de développement du télétravail et du coworking sur le territoire. Les entreprises semblent ainsi conscientes que l’évolution des usages mobiles et des modes de travail doivent être accompagnées, et non plus freinées. Face à ce constat, les entreprises – services informatiques particulièrement – doivent mettre à jour leur politique de sécurité, s’organiser pour s’adapter au télétravail, et se positionner entre sécurité et flexibilité d’accès et d’usage. Force est de constater également que malgré l’envie de près de 73% des salariés de télétravailler, la grande majorité d’entre eux se heurtent encore à un refus de leur employeur.

Le sujet a quoiqu’il en soit clairement été identifié comme porteur d’innovation et de performance par l’ensemble des parties prenantes, même si actuellement à peine 16,7% des Français télétravaillent, dont 66% dans un cadre non contractualisé (cf l’infographie des résultats de l’enquête nationale mise en place durant le Tour). Le thématique des Tiers-lieux est également très porteuse, notamment le concept de TiLiOS (Tiers-Lieux OpenSource) mis en avant par Openscop.

Ainsi, après onze étapes, remplies d’ateliers pratiques, de conférences et de nombreuses rencontres, il semble bien que le télétravail ne soit pas si en retard en France que l’on pourrait le croire de prime abord, comme le montre le riche contenu du Libre Blanc National du Télétravail et des Tiers-Lieux :

Après cette journée de restitution à Paris le 21 mars dernier, et cette phase de sensibilisation et d’expérimentation, entreprises et télétravailleurs ont maintenant besoin d’être accompagnés, ce qui sera l’objectif du Tour de France du Télétravail et des Tiers-Lieux 2013.

Livre blanc national et infographie disponibles également sur le site www.tourdefranceduteletravail.fr

Vous pourriez être interéssé par :

Les commentaires sont clos.

Suivre Openscop

Contacter Openscop

Grande Usine Creative,
10 rue Marius Patinaud,
42000 Saint-Etienne,
France

contact@openscop.fr
+33 4 77 36 91 35