Construction d’un téléphone portable à l’aide d’Arduino


Un atelier de construction du DIY Cellphone. Photo : dam

Aurez-vous vraiment besoin d’aller dans un magasin pour vous procurer votre prochain téléphone portable… ? Il est désormais possible de s’en fabriquer un soi-même, moyennant un peu de doigté et quelques connaissances techniques. Dans le cadre de sa thèse, un étudiant du Massachussetts Institute of Technology vient en effet de créer un téléphone portable entièrement open source.

David Mellis, qui n’a que 32 ans, a commencé son projet de téléphone portable « DIY » pour « encourager la prolifération de téléphones portables différents », selon ses propres mots. Son prototype open source a été construit à partir d’une variété de composants électroniques standards, et peut être réalisé pour un coût d’environ $150 (€100).

Le DIY Cellphone contient une carte de circuits sur mesure, dont la soudure peut s’avérer difficile à réaliser si vous n’avez aucune expérience en la matière. La carte se trouve dans un boîtier de contreplaqué découpé avec une machine CNC, et accepte n’importe quelle carte SIM standard, grâce à un module GSM SM5100B ; l’écran couleur fait 160 x 128 pixels. La version 1.0 ne pouvait qu’émettre et recevoir des appels, mais M. Mellis, un développeur de logiciels pour la plate-forme Arduino, a déjà ajouté plusieurs autres fonctionnalités. Et un jour, peut-être pourra-t-on jouer à Angry Birds et autres jeux vidéo…

Dans l’ensemble, M. Mellis se déclare assez satisfait du téléphone dans son incarnation actuelle. Il semble être relativement robuste, assez simple à assembler à la main, et suffisamment fonctionnel pour une utilisation quotidienne (même s’il y a encore beaucoup de chemin à faire avant d’arriver à un smartphone…).

Comment construire son propre téléphone portable ?

Si vous voulez construire votre propre téléphone portable, c’est le projet qu’il vous faut. Le code source, les designs du circuit et les fichiers de design du boîtier peuvent être téléchargés sur la librairie damellis / cellphone 2 de GitHub. Le jeune thésard accueille toute forme de collaboration car il souhaite travailler avec d’autres créateurs et proposer des idées fraîches et différentes.

Le téléphone arbore un écran dont la résolution est délibérément basse (8 caractères, chacun étant une matrice 5×7 LEDs), un boîtier en bois découpé au laser ou par machine CNC, des boutons souples, et un programme Arduino qui alimente l’interface utilisateur. Le téléphone peut émettre et recevoir des appels téléphoniques et des SMS, comprend un annuaire téléphonique, permet d’identifier la personne qui appelle, et a une horloge intégrée. En gros, tout ce que vous attendriez d’un Nokia d’il y a 20 ans…

Les instructions de montage se trouvent sur le site de M. Mellis, mais il est vraiment recommandé d’avoir l’expérience requise pour souder des composants montés sur les surfaces avant de se lancer dans la fabrication de son propre téléphone.

Des variations sur le boîtier ont déjà été créées, depuis un boîtier en plastique fait à partir d’une imprimante 3D jusqu’à un boîtier en bois ou même en carton découpé à la main. Le téléphone a subi de nombreuses modifications, l’idée étant de le rendre aussi robuste, facile d’utilisation et durable que possible. M. Mellis avait débuté avec un écran LCD comme ceux qu’on trouve sur les vieux téléphones Nokia, mais ceux-ci se cassaient au bout d’un mois ou deux dans sa poche, donc il a utilise maintenant une matrice LED plus robuste.

M. Mellis a déjà organisé plusieurs ateliers pour disséminer ses connaissances et organiser de nouvelles collaborations. A quand un atelier de ce type en France… ?

 

Étiquettes : , , ,

Vous pourriez être interéssé par :

Les commentaires sont clos.

Suivre Openscop

Contacter Openscop

Grande Usine Creative,
10 rue Marius Patinaud,
42000 Saint-Etienne,
France

contact@openscop.fr
+33 4 77 36 91 35